Décarboner l’énergie ou préserver les forêts? Un choix crucial pour l’avenir à l’heure des dérèglements climatiques

Le 14 septembre dernier, une majorité de députés européens a adopté des amendements excluant la « biomasse ligneuse primaire » du régime des énergies renouvelables. Ces récentes dispositions – en attendant la décision finale – excluent des énergies renouvelables une très large majorité du bois-énergie issu de la forêt au nom de la réduction de la déforestation, de la destruction des habitats naturels et des puits de carbone forestiers, bref de la préservation des forêts garantes de la biodiversité comme de la qualité de l’air et de l’eau.

Bien évidemment, les industriels de la filière bois contestent cette décision et contre-attaquent… Alerte au lobbying!

Lire l’article de France Bois Forêt.

On y fait appel une fois de plus aux peurs individuelles (Restreindre l’usage du bois-énergie, c’est fragiliser la sécurité d’approvisionnement en énergie de millions de parti­culiers. C’est aussi déséquilibrer le modèle économique d’exploitants de réseaux de chaleur : près du quart de la chaleur consommée collectivement est produite par des chaudières à biomasse. C’est enfin menacer un pan de l’activité forestière, laquelle représente 50 000 emplois non délocalisables et génère 1,3 milliard d’euros de valeur ajoutée annuelle…) sans jamais s’interroger sur le coût environnemental de ces pratiques délétères…

SOS Forêt Dordogne le rappelle: nous sommes pour une filière bois locale et moins industrielle, dont les hommes seraient moins dépendants des machines et des crédits auxquels elles les contraignent, mais aussi pour une baisse des consommations énergétiques, par l’isolation des logements, la baisse du chauffage et une vraie réflexion des services publics et des politiques qui les dirigent. A quand cette révolution?

Elections départementales du CNPF: notre proposition

Si vous êtes propriétaire forestier remplissant certaines conditions* , vous avez reçu la liste des candidats départementaux aux élections du CNPF (Conseil National de la Propriété Forestiers).

Votez avant le  7 février 2023, 18 heures !

Ces élections influent aussi sur la politique forestière. N’hésitez pas à vous renseignez sur les candidats et à échanger sur vos listes de vote.

Conditions pour être électeur:

Toutes les personnes physiques qui répondent aux conditions suivantes, autres que celles qui relèvent du régime forestier, peuvent voter pour élire les représentants des propriétaires forestiers aux élections départementales :

  • si vous possédez au moins 4 ha classés au cadastre en nature de bois dans le département,
  • ou si vous êtes bénéficiaire d’un document de gestion durable (PSG, RTG ou CBPS) en cours de validité,
  • ou si vous êtes le représentant d’un groupement forestier ou d’une personne morale, d’une indivision ou d’une co-propriété.

Le CNPF a élaboré un projet de liste électorale sur ces critères en juin 2022, pour chaque département, à partir des données cadastrales et des informations en sa possession.

Sauf erreur de notre part, les candidats pour notre département semblent engagés dans des pratiques peu vertueuses: l’un est sylviculteur à Vanxains, un autre a travaillé pour Alliance Forêt Bois, un troisième fait partie du conseil d’administration du « fameux » Syndicat des Sylviculteurs et le dernier a une entreprise de travaux forestiers.
Donc c’est blanc bonnet et bonnet blanc!

Proposition de vote de SOS Forêt Dordogne:

Nous vous invitons à retourner votre bulletin de vote en inscrivant dessus « Stop aux coupes rases et à l’enrésinement de nos massifs! »

Et pour les prochaines élections, soyons nombreux, gérants de GFCE, propriétaires partisans de la sylviculture douce à proposer nos candidatures et à intégrer les organes de décision!

Formation ProSilva

Bonjour à toutes et tous,

Pro Silva France innove en proposant un cycle de formation sur le traitement irrégulier, composé de 6 modules de 2 ou 3 jours, à cheval sur les années 2023 et 2024.  Ce « parcours gestionnaire » permettra aux stagiaires de se perfectionner sur tous les plans de la Sylviculture Mélangée à Couvert Continu (SMCC) avec les modules suivant, organisés successivement, dans un ordre précis correspondant à une progression pédagogique :

INITIATION : « INITIATION A LA SYLVICULTURE MÉLANGÉE A COUVERT CONTINU », les 8, 9 et 10 mars 2023 en région Paca (secteur du plateau d’Albion, limite 04/84/26) : https://lnkd.in/es-ndCeE

MARTELAGE FEUILLUS : « MARTELAGE, QUALITÉ DES BOIS ET EXPLOITATION. APPLICATIONS EN FORETS FEUILLUES (CHÊNES, CHÂTAIGNIERS, HÊTRES…) » les 24 et 25 mai 2023, en Drôme et Isère (secteur des Chambarans) : https://lnkd.in/e-CBUNy2

DIAGNOSTIC ET PLANIFICATION : « DESCRIPTION DES PEUPLEMENTS ET PLANIFICATION DES INTERVENTIONS EN SYLVICULTURE A COUVERT CONTINU » les 24, 25 et 26 octobre 2023 en Forêt-Irrégulière-Ecole du Bougés (Lozère) : https://lnkd.in/eUvTPcHc

TRAVAUX SYLVICOLES : « PLANIFIER ET METTRE EN ŒUVRE DES TRAVAUX SYLVICOLES EN SYLVICULTURE MÉLANGÉE A COUVERT CONTINU. THÉORIE ET PRATIQUES », les 18, 19 et 20 mars 2024 en région Paca (secteur du plateau d’Albion, limite 04/84/26) : https://lnkd.in/eCf2kqUH

MARTELAGE RÉSINEUX : « MARTELAGE, QUALITÉ DES BOIS ET EXPLOITATION. APPLICATIONS EN FORETS RÉSINEUSES (DOUGLAS, PIN NOIR / LARICIO…) » les 2 et 3 juillet 2024, en Lozère (secteur des Cévennes et des Causses) : https://lnkd.in/embiNxPA

INVENTAIRES ET PLACETTES : « SUIVRE ET CONTRÔLER LE TRAITEMENT IRRÉGULIER DES FORETS. SYSTÈMES D’INVENTAIRES ET DE PLACETTES PERMANENTES », les 28, 29 et 30 novembre 2024 en région Paca (secteur du plateau d’Albion, limite 04/84/26) : https://lnkd.inhttps://lnkd.in/euS5rCHx

Sessions organisées dans le quart Sud-Est de la France (régions Paca, Occitanie et AURA) mais généralisables partout.

Toutes les infos sur la page d’actualités de Pro Silva France (https://prosilva.fr/actualites-2/cycle-parcours-gestionnaire-six-modules-de-formation-successifs-en-2023-et-2024) ainsi que dans l’agenda (https://prosilva.fr/agenda).

Une information à faire circuler sans modération !

Bulletin d’inscription commun à toutes les sessions : https://prosilva.fr/img/bulletins-inscription/2023-2024-bulletin-inscription-vdef.pdf


Frais d’inscription : prix pour un session unique : 750€ TTC (adhérents de Pro Silva France) ou 800€ TTC (non adhérents)
Tarifs n’incluant pas le logement, ni les repas.

Tarif réduit (réservé aux adhérents) si participation à au moins 4 des 6 sessions du cycle « parcours gestionnaire » :
675€/session pour la participation à 4 sessions,
650€/session pour participation à 5 sessions
600€/session pour participation aux 6 sessions programmées en 2023 et 2024

Possibilités de financements : Ce stage peut bénéficier d’une prise en charge dans le cadre de la formation professionnelle : contact auprès de Sylva Pro (Béatrice RIEUSSET – b.rieusset@cefa26.org).

Pour toute personne souhaitant s’inscrire mais ne bénéficiant pas de possibilités de prise en charge professionnelle, contactez Nicolas LUIGI (nicolas.luigi@prosilva.fr)

Priorité sera donnée aux personnes inscrites dans plusieurs sessions, idéalement au moins 4 sur les 6.

Cordialement,LUIGI Nicolas  Expert Forestier – AviSilva
Expert du Comité des ForêtsDélégué Général de Pro Silva France

Adresse : La Pinède, 16 avenue de la tranquillité

04860 PIERREVERTTel : 06 71 90 16 00
Mail : nicolas.luigi@yahoo.fr

SOS Forêt Dordogne apporte sa contribution à la consultation ouverte par le préfet de Dordogne sur les énergies renouvelables.

Apprenant que le préfet ouvrait un cycle de concertation sur le sujet des énergies renouvelables, notre association a sollicité la préfecture pour y être représentée, au titre de son engagement pour l’environnement et la biodiversité. En réponse, une fin de non recevoir, nous incitant à déposer une contribution écrite: voilà qui est fait!

Nous appelons nos adhérents et sympathisants à s’emparer du texte pour participer également à cette consultation: ne laissons pas les décideurs penser que les citoyens sont indifférents à ces questions, emparons-nous des discussions et réflexions! Plus nous serons nombreux à répondre individuellement, plus notre voix portera! A vos claviers!

Les informations officielles sont sur le site de la préfecture.

Le guide officiel publié sur le site de la préfecture est .

Vos contributions sont à envoyer à cette adresse: pref-consultationENR@dordogne.gouv.fr .

Amendement Brûlebois, la suite

Nous vous alertions le 13 octobre sur la nécessité d’interpeller les députés de la majorité pour contrer l’amendement Brûlebois. Cet amendement est passé, mais sous-amendé par la député Le Feur, l’avantage aux coopératives forestières est abandonné. Petite victoire mais victoire tout de même!

Le détail raconté par Canopée…

Dans un avis en date du 13 octobre 2022, la CADA (commission d’accès aux documents administratifs) fait droit à notre demande d’information précise sur l’utilisation de la taxe d’aménagement

Suite à nos demandes répétées en direction du département et face à la mauvaise volonté qui nous était opposée (documents réponses peu précis, réponses allusives,…), nous avions saisi la CADA. Celle-ci a répondu favorablement à notre demande. Nous allons donc étudier les documents que nous communiquera le département afin de nous positionner plus précisément sur ce que pourrait être un usage de cette taxe vraiment dédié à la protection des Espaces Naturels Sensibles.

URGENT! Ecrivez à Aurore Bergé et aux promoteurs d’un amendement honteux destiné à promouvoir les coupes rases.

Canopée alerte depuis le 11 octobre: un amendement de dernière minute vise à favoriser toujours davantage les coopératives forestières au détriment des petits exploitants. Nous ne reprendrons pas le détail de l’argumentaire. il est fort bien fait et il est .

Nous vous invitons à participer, dès lecture, à la campagne lancée par Canopée et que nous soutenons, avec d’autres associations. il s’agit d’écrire aux députés et notamment à Aurore Bergé, présidente déléguée du groupe Renaissance à l’assemblée nationale.

Nous vous proposons à cet effet un modèle de lettre que vous pouvez copier, modifier, améliorer… Les liens vous renvoient vers les textes sources.

Sur le même thème, une pétition de Cyberacteurs que nous relayons:

N’hésitez pas à la signer!

L’essentiel étant que nous soyons nombreux à réagir. N’hésitez pas à faire circuler l’info!

SOS Forêt Dordogne partage sa contribution à l’élaboration du projet de Schéma Régional de Gestion Sylvicole (SRGS)

SOS Forêt Dordogne partage sa contribution à l’élaboration du projet de Schéma Régional de Gestion Sylvicole (SRGS)

Pour participer c’est ici.

N’hésitez pas à reprendre nos arguments: plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances de faire bouger les lignes!