Rencontre avec la DDT24

Le 12 janvier, nous avons rencontré le directeur de la DDT24 ainsi que ses proches collaborateurs, afin d’aborder les préoccupations de notre association, de la présenter à ce service de l’état, de les questionner sur quelques dossiers qui nous tiennent à cœur, et les interroger sur l’aide qu’ils peuvent nous apporter dans notre combat.

Suite à cette rencontre courtoise, nos conclusions sont claires :

  • les services déconcentrés de l’État, en l’occurrence la DDT24, ont les mains liées par une réglementation trop laxiste n’empêchant quasiment aucune coupe et trop facile à contourner pour donner l’impression qu’elle est respectée (notamment par des regroupements abusifs de parcelles)
  • ils n’ont aucun poids sur la politique forestière du département ni même sur les discours pseudo-officiels sur la forêt : nos interlocuteurs nous ont indiqué ne pas être à l’origine ni même valider le chiffre fréquemment avancé de 50 000 ha de châtaigniers dépérissants.

Il nous faudra nous tourner vers le Conseil Départemental dans les prochains jours, voire vers l’échelon régional.

Nous ne manquerons pas de tenir nos adhérents et sympathisants informés de nos démarches.